Apprendre WordPress

Résultat de recherche d'images pour "wordpress"

WordPress est un CMS.

Qu’est-ce qu’un CMS

Un système de gestion de contenu ou CMS pour abréger est une application capable de créer, de modifier et de publier du contenu numérique. Dans la plupart des cas, il prend également en charge plusieurs utilisateurs, ce qui leur permet de travailler en collaboration. Par exemple, dans WordPress, il est possible de créer plusieurs utilisateurs administratifs, chacun ayant des privilèges différents. Les systèmes de gestion de contenu incluent également des fonctionnalités de texte et de formatage, la possibilité de télécharger des vidéos, des photos, de l’audio, des cartes ou même votre propre code.
Les trois systèmes de gestion de contenu les plus populaires dans le monde sont WordPress, Joomla et Drupal.

WordPress possède une vaste communauté avec des forums et des discussions spécialisés sur Internet. La quantité de données disponibles et des milliers de tutoriels WordPress font également de WordPress l’un des systèmes de gestion de contenu les plus faciles à utiliser.

Lorsque WordPress a été lancé pour la première fois, il n’avait que quelques utilisateurs, mais au fil du temps il est devenu le CMS le plus grand et le plus populaire au monde. Aujourd’hui, WordPress est utilisé par plus de 75 millions de sites Web.

Parts de marché des CMS

WordPress.com vs WordPress.org

WordPress.com et WordPress.org sont deux façons d’héberger un site WordPress. Ce qui varie selon ces deux méthodes est l’ hôte.
 En utilisant WordPress.org , vous pouvez télécharger le script gratuitement et l’héberger vous-même sur une machine locale ou avec un fournisseur d’hébergement.
 D’autre part, WordPress.com s’occupe de tout cela en hébergeant le site pour vous.
Vous ne devez pas gérer un serveur Web, payer pour l’hébergement ou télécharger un logiciel, mais des publicités annonces sont affichées sur votre site.

Apprendre et comprendre WordPress est à la porté de tous.

Premièrement : le tableau de bord

Le tableau de bord donne une vision globale de ce qui se passe sur votre site : nombre
d’articles, de pages, de commentaires, activité récente, statistiques du site…

zones tableau bord wordpress

Deux sous-sections le composent , accueil et mises à jour .

  • Une barre d’outils en haut de la page. Elle contient des liens vers les fonctions et les ressources d’administration les plus couramment utilisées. Par exemple, si vous parcourez le nom de votre site Web, vous obtiendrez un lien vers la version publique de votre site. Il affiche également des notifications simples, comme des mises à jour et des nouveaux commentaires.
  • Le menu de navigation principal sur le côté gauche. Il contient des liens vers tous les écrans administratifs de WordPress. Si vous passez la souris sur un élément de menu, un sous-menu avec des éléments supplémentaires sera affiché.
  • L’espace de travail principal.

– Quand vous allez dans accueil , (cliquez dessus ! ) dans l’espace du milieu , vous avez différents blocs : aujourd’hui , extensions , press-minute … ect . Dans aujourd’hui vous avez le nombre d’articles postés , le nombre de pages , le nombre de catégories de votre blog ( que vous avez ajouté bien sur ) , le nombre de mots clés et le nombre de commentaires quel que soit leurs natures d’ailleurs .

Dans extensions par exemple , vous avez le nombre d’extensions sur votre blog au moment où vous regardez .

Autres modules :

  1. D’un coup d’œil – cet espace  vous indiquera le nombre de messages, de pages et de commentaires que vous avez. Il affiche également la version et le thème WordPress que vous exécutez.
  2. Activités vous donne un peu plus d’informations sur vos dernières articles et commentaires. Il montre l’état de tous les commentaires et une courte liste des commentaires les plus récents.
  3. Brouillon rapide . La saisie de contenu dans cette boîte créera une nouvelle article sur le blog. Cependant, vous ne pouvez pas publier l’un ici, car cette boîte est uniquement pour prendre des idées de blog pour vous revenir plus tard.
  4. Nouvelles de WordPress . Ce module affiche les dernières nouvelles de WordPress.

En fait le tableau de bord vous met l’activité de votre blog .

– Les mises à jour elles , sont tout simplement les différentes mises à jour qui sont mises là automatiquement . A vous de les mettre à jour .

Deuxièmement : les articles

Composé de :

Tous les articles : vous y avez tous vos articles rassemblés et leurs dates de publication ainsi que d’autres informations importantes .

– Ajouter : c’est là qu’il faut aller quand vous voulez écrire votre article . Et sur la droite , quand vous avez terminé , vous cliquez sur publier .

– Catégories : c’est pour y créer les différentes catégories de votre blog wordpress . Saisissez les une à une puis , rendez vous en bas de la page pour  » ajouter une nouvelle catégorie  » .

– Mots-clefs : c’est pour ajouter des mots clés mais je ne l’utilise pas , je le fais directement quand j’écris un article dans la sous-section  » ajouter  » de  » articles  » .

Créer un nouvel article

Pour créer un nouvel article WordPress, ouvrez la section Ajouter sous Articles ou sélectionnez Créer -> Article dans la barre d’outils supérieure.

Vous recevrez un écran d’édition avec un ensemble de fonctionnalités d’affichage. La première chose que vous devriez faire est d’entrer un titre pour votre article. Deuxièmement, entrez le contenu de votre article dans le champ du dessous. Si vous souhaitez formater votre texte, utilisez les options de la barre d’outils. Il est similaire à celui que vous pouvez trouver dans MS Word ou tout autre éditeur de texte populaire.

Sur le côté droit de l’écran, vous pouvez voir les méta-boîtes. Chaque boîte a une fonction particulière.

  • Publier . Ici, vous pouvez modifier l’état et la visibilité de votre article, le planifier. En cliquant sur le bouton Publier , votre article sera diffusé directement. Si vous décidez de supprimer l’article, appuyez sur le bouton Déplacer vers la corbeille .
  • Catégories . Dans cette boîte, vous pouvez affecter votre article à une catégorie spécifique. Vous pouvez même en créer un en appuyant sur le bouton + Ajouter.
  • Les étiquettes permettent d’ajouter rapidement de nouvelles étiquettes pour trouver votre article plus aisément.
  • Image à la Une. Ici, vous pouvez attribuer une image en vedette à un article. Il sera visible en haut de l’article (l’emplacement de l’image peut être différent selon le thème).

Voici à quoi ressemble le nouvel éditeur de blocs Gutenberg:

Éditeur WordPress Gutenberg

Plutôt que d’utiliser un seul champ pour tout votre contenu comme l’éditeur TinyMCE, chaque «chose» dans Gutenberg est un bloc séparé.

Donc:

  • Chaque paragraphe est un bloc séparé
  • Une image est un bloc séparé
  • Un devis est un bloc séparé
  • Une vidéo intégrée est un bloc distinct
  • …vous avez eu l’idée! Tout ce que vous pourriez éventuellement utiliser est son propre bloc

 L’éditeur de blocs Gutenberg facilite beaucoup la création de mises en page plus compliquées et l’utilisation de types de contenu plus intéressants. Au-delà de cela, c’est aussi beaucoup plus visuel car vous pouvez voir exactement à quoi ressemblera chaque bloc.

Par exemple, disons que vous souhaitez ajouter un bouton à votre message.

Avec l’éditeur TinyMCE, vous devez utiliser l’ onglet Texte pour ajouter une classe CSS ou utiliser un shortcode à partir d’un plugin de bouton. Avec Gutenberg, il vous suffit d’ajouter le bloc Button et vous pouvez voir le bouton juste là dans l’éditeur :

bouton Gutenberg

L’autre grand avantage de Gutenberg et des blocs concerne les codes courts que j’ai mentionnés ci-dessus.

Les codes courts ne sont pas un moyen très intuitif ou visuel d’ajouter du contenu. Avec Gutenberg, les développeurs de plugins peuvent créer leurs propres blocs au lieu de s’appuyer sur des shortcodes, ce qui simplifie considérablement l’ajout de contenu de plug-in.

Comment créer un article ou une page de blog de base avec Gutenberg

L’ajout de texte normal à Gutenberg est simple. Tout comme avant, vous cliquez et tapez. La seule différence est que chaque fois que vous appuyez sur Entrée, Gutenberg crée désormais un nouveau bloc de paragraphe.

Pour mettre en forme votre texte (gras, alignement, etc.), vous verrez une barre d’outils flottante qui apparaît une fois que vous arrêtez de taper:

type

Beaucoup de gens n’aiment pas cette approche de «barre d’outils flottante». Donc, si vous préférez l’approche de la barre d’outils fixe de l’éditeur TinyMCE, vous pouvez utiliser la liste déroulante dans le coin supérieur droit pour «fixer» la barre d’outils en haut de l’éditeur. Sélectionnez simplement l’option pour la barre d’outils supérieure :

barre d'outils fixe

Comment insérer un nouveau bloc

Lorsque vous venez d’écrire, vous pouvez créer automatiquement de nouveaux blocs en tapant.

Pour tout le reste – images, vidéos, titres, etc. – vous devrez ajouter un nouveau bloc.

Il existe plusieurs façons d’ajouter de nouveaux blocs:

  1. Pour ajouter un nouveau bloc en bas de l’éditeur , vous pouvez cliquer sur l’icône plus dans le coin supérieur gauche de l’éditeur.
  2. Pour ajouter un nouveau bloc entre des blocs existants , vous pouvez passer votre souris sur l’endroit où vous souhaitez insérer le bloc et cliquer sur l’icône plus.

Ajouter un nouveau bloc

Une fois que vous avez cliqué sur l’une des icônes plus , une fenêtre contextuelle apparaîtra qui répertorie tous les blocs disponibles.

En haut de la fenêtre contextuelle, vous obtiendrez une liste des blocs que vous utilisez le plus souvent:

Blocs communs

Mais vous pouvez aussi:

  • Utilisez la zone de recherche pour rechercher un bloc par son nom
  • Faites défiler vers le bas pour voir les onglets d’accordéon pour toutes les catégories de blocs disponibles

Tutoriel WordPress Gutenberg Nouveaux blocs

Par exemple , si vous souhaitez insérer une image…

bloc d'image

Vous ajouteriez le bloc Image . Ensuite, vous pouvez utiliser les options pour choisir où obtenir l’image:

Si vous souhaitez intégrer une vidéo YouTube…

Vous ajouteriez le bloc YouTube . Ensuite, il vous suffit de coller l’URL de la vidéo et vous verrez un aperçu en direct:

Si vous souhaitez insérer un titre (h2, h3, etc.)

Vous pouvez ajouter le bloc Titre et choisir le niveau de titre dans la barre d’outils:

Ou, vous pouvez également choisir un bloc de paragraphe existant et utiliser la barre d’outils pour le «convertir» en un bloc de titre ( ou un autre type de bloc – comme un guillemet ):

Comment configurer un bloc

Pour les choses de base comme le gras, l’italique, l’alignement, etc., vous utiliserez la barre d’outils.

Cependant, pour les autres paramètres de blocage, vous utiliserez l’ onglet Bloquer de la barre latérale à droite.

Par exemple, si vous ajoutez un bloc Button , vous pouvez utiliser la barre latérale de droite pour changer ses couleurs:

Comment réorganiser le contenu

Dans l’éditeur TinyMCE, vous deviez utiliser le couper-coller si vous vouliez réorganiser le contenu.

Avec Gutenberg, vous avez deux options:

  • Flèches haut / bas qui déplacent un bloc vers le haut ou vers le bas d’un endroit
  • Fonction glisser-déposer qui vous permet de faire glisser un bloc n’importe où

Pour activer ces commandes, passez la souris sur le bloc que vous souhaitez déplacer.

Si vous souhaitez utiliser la fonctionnalité glisser-déposer, vous devez passer votre souris sur les six points entre les flèches. Ensuite, vous pourrez faire glisser et déposer comme ceci:

Comment configurer les informations de base sur les publications (catégories, slug, etc.)

Les étapes ci-dessus devraient vous donner tout ce dont vous avez besoin pour créer des articles et des pages de base.

Mais qu’en est-il des informations en coulisses telles que:

  • Slug d’URL
  • Catégories
  • Mots clés
  • Etc.

Pour configurer toutes ces informations, vous pouvez utiliser l’ onglet Document de la barre latérale, qui agit de manière très similaire à la barre latérale de l’éditeur TinyMCE:

Qu’en est-il des plugins comme Yoast SEO?

Vous avez probablement d’autres plugins que vous devrez configurer post-par-post. Des exemples courants seraient les plugins SEO, les plugins de réseaux sociaux, etc.

Alors, comment ça marche?

Eh bien, certains plugins – comme Yoast SEO – ont déjà intégré le support Gutenberg. Pour accéder aux paramètres de Yoast SEO, ou à d’autres plugins avec un tel support, vous pouvez cliquer sur l’icône dans le coin supérieur droit. Ensuite, vous pourrez configurer le plugin dans la barre latérale:

Pour les autres plugins, vous pourrez toujours utiliser des «méta-boîtes» qui apparaissent sous l’éditeur de texte, comme avant:

Troisièmement : les médias

Composé de 2 parties :

– Bibliothèque : c’est la bibliothèque où wordpress stoque les photos que vous avez mis dans vos articles .

– Ajouter : vous pouvez envoyer de nouveaux médias en sélectionnant ceux que vous avez sur votre ordinateur .

Quatrièmement : les pages

Cette section est composée de :

– Toutes les pages : là vous pouvez les modifier , les mettre à la corbeille , les afficher .

– Ajouter une nouvelle page : cette page se présente comme celle de ajouter un article . Pour le moment je ne l’ai pas encore utilisé .

Cinquièmement : les commentaires

Quand quelqu’un met un commentaire sur votre blog , c’est ici que vous pouvez le consulter et que vous pouvez le désapprouver , répondre , le modifier , le mettre dans les indésirables ou dans la corbeille . Simple non WordPress !

Sixièmement : apparence

4 sous-sections la composent :

– Thèmes : c’est là que vous pouvez gérer votre thème actuel , c’est à dire votre habillage graphique et en installer un nouveau si vous voulez en appuyant sur activer sous le thème que vous avez choisi . Je vous invite à lire l’article : WordPress thème gratuit : 11 sites pour en trouver facilement .

– Widgets : les widgets sont des extensions . Plus précisément elles ajoutent des fonctionnalités supplémentaires . Comment s’en servir ? Vous glissez ceux qui vous sont proposés et qui vous intéressent vers la colonne latérale de droite , et la fonctionnalité est ajoutée .

– Menus : ici c’est pour créer vos menus tout simplement .

– Editeur : ici , vous avez la programmation du blog , le codage . Vous pouvez modifier manuellement des éléments si vous vous y connaissez suffisement bien .

Septièmement : les extensions

– Extensions installées : se sont les plugins que vous avez installés . Ici , vous pouvez les activer , les désactiver , les modifier … ect

– Ajouter : à cet endroit vous pouvez rechercher les extensions qui vous intéressent . Puis aller dans extensions installées et les activer très facilement en un clic .

– Editeur : c’est là que vous pouvez changer le codage ( ou la programmation )  des plugins .

 Installation de plugins WordPress

Le but principal des plugins WordPress est d’étendre les fonctionnalités de WordPress. Juste en installant et en activant un plugin, vous pouvez ajouter de nouvelles fonctionnalités au site WordPress sans aucune connaissance du codage. Il existe des milliers de plugins gratuits et payants construits à des fins différentes: du partage de médias sociaux à la sécurité. Ainsi, vous trouverez sûrement un plugin qui correspond à vos besoins.

L’installation de plugins WordPress est une tâche facile même pour un débutant. Des plugins Free et Freemium sont disponibles sur le répertoire de plugins WordPress.org. Tout comme les thèmes, ceux-ci peuvent être installés en utilisant l’installateur WordPress intégré. Pour installer un plugin WordPress, appuyez sur le bouton Ajouter sous Extensions et entrez le nom du plugin que vous souhaitez installer dans le champ de recherche. Appuyez sur Installer , puis sur Activer.

Plugins WordPress essentiels

Il existe tellement de plugins WordPress – il est difficile de choisir le bon. En fait, plusieurs plugins peuvent répondre au même problème, par exemple, il existe des douzaines de plugins de mise en cache WordPress. C’est pourquoi nous avons décidé d’énumérer les plugins WordPress qui sont essentiels pour chaque blog WordPress.

  • Google Sitemaps XML. Ce plugin générera automatiquement des cartes de site XML pour une meilleure optimisation des moteurs de recherche. Il est facile à utiliser et à le mettre à jour régulièrement.
  • Yoast SEO. Probablement le plugin SEO le plus populaire pour WordPress. Cela vous aidera à améliorer l’optimisation des moteurs de recherche. Des méta-tags à des suggestions d’écriture – Yoast SEO plugin a tout.
  • Wordfence Security. Ce plugin gardera votre WordPress en toute sécurité contre les pirates informatiques et les logiciels malveillants. Il dispose de modules de pare-feu et de logiciels malveillants qui sont super utiles.
  • Contact Form 7 . Un plugin de formulaire de contact WordPress simple mais très puissant. Créez un formulaire de contact ou même de génération de leads avec ce plugin.

Huitièmement : utilisateurs

– Tous les utilisateurs : vous pouvez voir et modifier ici , les utilisateurs du blog , en changeant le pseudonyme , le nom a afficher , le mot de passe . Allez y , vous verrez !

– Ajouter : comme il est dit , ici vous pouvez ajouter un nouvel utilisateur du blog , rentrez les informations le concernant , définissez son rôle , puis cliquez sur ajouter un utilisateur et le tour est joué !

– Votre profil : ici , vous pouvez mettre à jour votre profil facilement . C’est pareil que dans la partie tous les utilisateurs .

Neuvièmement : outils

Vous avez 3 parties : outils disponibles , importer , exporter .

Dans importer , vous pouvez importer un blog d’une autre plateforme type blogger ou typepad … vers wordpress directement , rapidement et facilement .

Dans exporter , vous pouvez de la même façon exporter comme il est indiqué , votre contenu .

Dixièmement : réglages

– Les réglages généraux : vous indiquez là , le titre de votre blog , votre slogan , votre format de date , votre fuseau horaire … puis vous enregistrez les modifications .

– Les réglages d’écriture : je ne m’en suis pas servit jusqu’à présent , mes indications s’arrêtent là .

– Les réglages de lecture : en gros ici , vous pouvez indiquez combien d’articles apparaitront sur votre page d’accueil et sur chacune de vos différentes pages .

– Discussions : si sont des réglages lié aux articles et surtout aux modérations de commentaires , c’est à dire autoriser ou pas de laisser passer un commentaire … ect faites le une fois pour toutes et ça sera réglé .

– Dans médias , réglez une fois pour toute la dimension des images que vous incluerez dans vos articles . Cochez la case :  » recadrer les images pour parvenir aux dimensions exactes  » , comme ça , que votre image soit très grande ou très petite elle s’adaptera à l’article sans avoir à la retoucher d’aucunes manières et à la redimensionner avec un autre logiciel .

– Permaliens : cochez structure personnalisée et remplissez la case avec : /%postname%/ , et vous aurez des url plus parlantes et bonnes pour les moteurs de recherche .  Cela donnera une url du type : www.monblog.com/mon-premier-article , au lieu de www.monblog.com/?p=123 par exemple . Ca fait tout de suite plus sérieux et plus pro .

A noter , quand vous faites une modification dans votre interface wordpress , elle s’exécute tout de suite sur votre blog , à l’instant . Pour pouvoir voir vos modifications , rafraichissez la page de votre blog en appuyant sur la touche f5 . 

One thought on “Apprendre wordpress : un petit tour

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.